— Bien-être
Essayez autre chose !
On a testé la madérothérapie
On a testé la madérothérapie

La madéquoi ? Notre rédactrice Salomé a testé cette technique de massage colombienne qui lessive dans le (très) bon sens du terme.

La madérothérapie, c’est quoi ?

C’est une technique de massage qui associe relaxation profonde, éliminations des toxines du corps et réduction dans le temps de la cellulite. C’est également une méthode ancestrale venue de Colombie à base d'instruments en bois de différentes tailles (ça ne parait pas rassurant comme ça, surtout si vous regardez trop de films d’horreur mais je peux vous assurer que ce n’est PAS de la torture, bien au contraire…). Mais au-delà de l’aspect esthétique-bisou-bye-la-cellulite (qui n’est pas forcément ce qui nous intéresse le plus), c’est avant tout un moment de reconnexion avec son corps et de drainage profond, qui libère une grosse dose d’endorphine à la fin de la séance.

Comment ça se passe ?

La séance dure une heure et se déroule dans une cabine avec lumière tamisée, accompagnée de musique. À peine arrivée, je sens déjà l’endorphine se libérer (j’avais déjà envie de dormir, ce qui ne m’arrange pas trop car je suis quand même là pour voir comment ça se passe). Je m’allonge en culotte, recouverte d’un plaid et d’une serviette bien chaude. La masseuse commence par m'imbiber d’huile puis par me faire un drainage lymphatique du ventre. Elle attaque ensuite la madérothérapie sur les cuisses, les fesses et les poignées d’amour. Elle enchaîne les différents outils en bois sur ces zones de manière énergique. La sensation est spéciale : on sent fortement que le corps travaille mais à la fois on a très envie de dormir, au point que j’ai eu du mal à émerger à la fin de la séance. Après ça, les professionnelles conseillent de boire beaucoup d'eau pour faciliter l’élimination des toxines. Ce que j’ai fait (#bonneélève), et qui m'a valu de squatter les toilettes plus longtemps que mon canap’ dans la soirée.

Le résultat ?

Au bout d’une séance, on ne voit pas nécessairement de résultats esthétiques, mais on sent en revanche une sensation de relaxation intense et l’impression que le corps a dégonflé. De plus, on a très envie de dormir à la fin de la séance (si vous ne vous êtes pas déjà endormie avant…) et on se sent légère comme l'air. Parfait pour repartir du bon pied en sortant d'une crève, d'une semaine d'excès ou d'une période de stress.

Madérothérapie, 120 euros à la séance, 560 euros les 5, Institut Lymféa (71 avenue Victor Hugo 75116 Paris)

Crédits photos : Pexels / Elisabeth Smithard / Cottonbro

La madérothérapie, c’est quoi ?

C’est une technique de massage qui associe relaxation profonde, éliminations des toxines du corps et réduction dans le temps de la cellulite. C’est également une méthode ancestrale venue de Colombie à base d'instruments en bois de différentes tailles (ça ne parait pas rassurant comme ça, surtout si vous regardez trop de films d’horreur mais je peux vous assurer que ce n’est PAS de la torture, bien au contraire…). Mais au-delà de l’aspect esthétique-bisou-bye-la-cellulite (qui n’est pas forcément ce qui nous intéresse le plus), c’est avant tout un moment de reconnexion avec son corps et de drainage profond, qui libère une grosse dose d’endorphine à la fin de la séance.

Comment ça se passe ?

La séance dure une heure et se déroule dans une cabine avec lumière tamisée, accompagnée de musique. À peine arrivée, je sens déjà l’endorphine se libérer (j’avais déjà envie de dormir, ce qui ne m’arrange pas trop car je suis quand même là pour voir comment ça se passe). Je m’allonge en culotte, recouverte d’un plaid et d’une serviette bien chaude. La masseuse commence par m'imbiber d’huile puis par me faire un drainage lymphatique du ventre. Elle attaque ensuite la madérothérapie sur les cuisses, les fesses et les poignées d’amour. Elle enchaîne les différents outils en bois sur ces zones de manière énergique. La sensation est spéciale : on sent fortement que le corps travaille mais à la fois on a très envie de dormir, au point que j’ai eu du mal à émerger à la fin de la séance. Après ça, les professionnelles conseillent de boire beaucoup d'eau pour faciliter l’élimination des toxines. Ce que j’ai fait (#bonneélève), et qui m'a valu de squatter les toilettes plus longtemps que mon canap’ dans la soirée.

Le résultat ?

Au bout d’une séance, on ne voit pas nécessairement de résultats esthétiques, mais on sent en revanche une sensation de relaxation intense et l’impression que le corps a dégonflé. De plus, on a très envie de dormir à la fin de la séance (si vous ne vous êtes pas déjà endormie avant…) et on se sent légère comme l'air. Parfait pour repartir du bon pied en sortant d'une crève, d'une semaine d'excès ou d'une période de stress.

Madérothérapie, 120 euros à la séance, 560 euros les 5, Institut Lymféa (71 avenue Victor Hugo 75116 Paris)

Crédits photos : Pexels / Elisabeth Smithard / Cottonbro
flèche up
Nos derniers articles
Bien-être
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.