— Bien-être
Essayez autre chose !
On a testé un cours de Pop Star Dance
On a testé un cours de Pop Star Dance

Vous connaissez les clips de Britney, Xtina, Beyoncé et autres Lady Gaga par coeur ? Vous avez passé des heures à imiter leurs chorés pour impressionner vos copines en soirée ? Vous matez régulièrement des épisodes de la Star Ac' sur YouTube ? Notre rédactrice Salomé, oui. C'est donc tout naturellement qu'elle a fait péter son plus beau short taille basse pour tester un cours de Pop Star Dance.

Vendredi soir, fin de journée. En général, je n’attends qu’une chose : rejoindre mes copines en terrasse et passer la nuit sur le dance floor. Mais le souci, c’est que je n’ai jamais été la meilleure pour me dandiner, même si j’adorais recopier les clips qui passaient sur D17 le samedi matin. C’est là qu’est apparu le Saint Graal : un cours de Pop Star Dance. La promesse ? Atteindre le niveau de flex de mon idôle absolue, Britney Spears.

C’est quoi la Pop Star Dance ?

La Pop Star Dance est très inspirée du modern jazz, avec un soupçon de hip-hop et surtout beaucoup de badbitchitude. Tout ce qu’on aime.

Et comment ça se passe ?

Le cours démarre par une bonne séance de renforcement musculaire (j’avoue je ne m’y attendais pas, et ça m’a rappelé que j’avais un abonnement à la salle de sport…), en musique bien sûr. Puis, les choses sérieuses commencent : “"It’s murder on the dancefloor ; You’d better not kill the groove ; DJ, gonna burn this god damn house right down…" Vous vous souvenez de cette musique (Murder on the Dancefloor de Sophie Ellis-Bextor) ? Imaginez-là à fond la caisse dans un studio de danse un vendredi soir. Oui, c’est trop bien.

La prof Margot se met alors à nous montrer les pas. Perso je flippe car 1) j’ai 0 coordination 2) je n’ai pas son flow et 3) la dernière fois que j’ai appris une choré c’était en cours de modern jazz quand j’avais 7 ans. Mais bref, les pas s’enchaînent et la choré prend forme. Au début, c’est normal, on est timide et on a peur de se tromper mais on se rassure en se disant que Queen Britney a forcément passé énormément de temps à s'entraîner avant de ravager le dancefloor. Puis, le pouvoir de la danse commence à prendre possession de nous : on se sent libérée, on prend confiance en soi et la starlette y2k surgit enfin.

Ce que l’on retient

La prof prend le temps de décomposer les pas, de les expliquer et n’hésite pas à répéter plusieurs fois pour que l’on puisse bien comprendre ce qui nous arrive. On ne devient peut-être pas pro en un cours, mais c’est vraiment le type de danse qu’on adore car on prend du plaisir rapidement, on kiffe la musique et on finit par complètement se lâcher. C’est le genre de moment selfcare que l’on sous-estime car on pense qu’on n’y arrivera pas ou qu’on n’est pas assez forte en danse pour s’en sortir.

Le résultat

On se dépense, on lâche prise sur nos musiques préférées et on peut reproduire la choré le soir même pour impressionner notre meilleur public (nos potes et/ou notre chat).

Vous pouvez tester le cours chez Dance Floor Paris.

Crédits : YouTube / Britney Spears - Pexels / Darya Sannikova

Vendredi soir, fin de journée. En général, je n’attends qu’une chose : rejoindre mes copines en terrasse et passer la nuit sur le dance floor. Mais le souci, c’est que je n’ai jamais été la meilleure pour me dandiner, même si j’adorais recopier les clips qui passaient sur D17 le samedi matin. C’est là qu’est apparu le Saint Graal : un cours de Pop Star Dance. La promesse ? Atteindre le niveau de flex de mon idôle absolue, Britney Spears.

C’est quoi la Pop Star Dance ?

La Pop Star Dance est très inspirée du modern jazz, avec un soupçon de hip-hop et surtout beaucoup de badbitchitude. Tout ce qu’on aime.

Et comment ça se passe ?

Le cours démarre par une bonne séance de renforcement musculaire (j’avoue je ne m’y attendais pas, et ça m’a rappelé que j’avais un abonnement à la salle de sport…), en musique bien sûr. Puis, les choses sérieuses commencent : “"It’s murder on the dancefloor ; You’d better not kill the groove ; DJ, gonna burn this god damn house right down…" Vous vous souvenez de cette musique (Murder on the Dancefloor de Sophie Ellis-Bextor) ? Imaginez-là à fond la caisse dans un studio de danse un vendredi soir. Oui, c’est trop bien.

La prof Margot se met alors à nous montrer les pas. Perso je flippe car 1) j’ai 0 coordination 2) je n’ai pas son flow et 3) la dernière fois que j’ai appris une choré c’était en cours de modern jazz quand j’avais 7 ans. Mais bref, les pas s’enchaînent et la choré prend forme. Au début, c’est normal, on est timide et on a peur de se tromper mais on se rassure en se disant que Queen Britney a forcément passé énormément de temps à s'entraîner avant de ravager le dancefloor. Puis, le pouvoir de la danse commence à prendre possession de nous : on se sent libérée, on prend confiance en soi et la starlette y2k surgit enfin.

Ce que l’on retient

La prof prend le temps de décomposer les pas, de les expliquer et n’hésite pas à répéter plusieurs fois pour que l’on puisse bien comprendre ce qui nous arrive. On ne devient peut-être pas pro en un cours, mais c’est vraiment le type de danse qu’on adore car on prend du plaisir rapidement, on kiffe la musique et on finit par complètement se lâcher. C’est le genre de moment selfcare que l’on sous-estime car on pense qu’on n’y arrivera pas ou qu’on n’est pas assez forte en danse pour s’en sortir.

Le résultat

On se dépense, on lâche prise sur nos musiques préférées et on peut reproduire la choré le soir même pour impressionner notre meilleur public (nos potes et/ou notre chat).

Vous pouvez tester le cours chez Dance Floor Paris.

Crédits : YouTube / Britney Spears - Pexels / Darya Sannikova
flèche up
Nos derniers articles
Bien-être
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.