— Corps
Essayez autre chose !
On a parlé fils tenseurs et botox avec la médecin esthétique chouchou des influenceuses
On a parlé fils tenseurs et botox avec la médecin esthétique chouchou des influenceuses

Entre les “nouveaux traitements” spottés sur les stars et les avant-après vlogés par les influenceuses, difficile de passer à côté de la médecine esthétique en 2022. Plutôt que de faker le désintérêt complet, on s’est dit qu’il valait mieux poser les bonnes questions, histoire de déglinguer les infox sur le botox et le reste si un jour vous êtes tentées. On a donc passé en revue tous les traitements avec la Docteure Sarah Fadli. Elle pratique depuis 10 ans en tant que médecin esthétique à la Maison Lutétia fondée par Nathanael Aknine à Paris, qui a vu passer des mannequins (Cindy Bruna), des Miss France (Iris Mittenaere, Flora Coqueret...) et quantité d'influenceuses (Maeva Giani Marshall, Didi Stone, Clémence Applaincourt...).

Cet article a été écrit par nos potes de Tapage. Le magazine pop et engagé qui vous sauce à base de style, culture, self-care et très bons conseils. Pour retrouver le meilleur de leurs idées, inscrivez-vous à leur newsletter juste ici.

Sarah Fadli a 42 ans, elle était donc aux premières loges quand les débuts de la médecine esthétique ont fait leurs dégâts sur ses aînées. « C’était le m’as-tu vu de l’élite, au lieu d’avoir une belle montre, les femmes avaient des lèvres disproportionnées. Les médecins tâtonnaient, utilisaient des produits qui n’étaient pas bons pour la peau comme le silicone, et malheureusement ça a donné une mauvaise image de la médecine esthétique ».

Heureusement depuis, la médecine a beaucoup évolué grâce aux nouvelles technologies, mais aussi à la nouvelle approche des médecins. « Aujourd’hui on veut accompagner les femmes et les hommes dans leur vie quotidienne, traiter leurs véritables mal-être en pratiquant une médecine qui respecte la morphologie des patient·es. Le but est de garder le plus longtemps possible une image extérieure en adéquation avec l’image intérieure, surtout qu’on est de plus en plus dynamique à 50 ans et plus. En revanche, on n’est pas là pour faire ressembler des femmes de 70 ans à une femme de 20 ans, il faut penser un faisceau de traitements pour accompagner dans le vieillissement sans métamorphoser ».

D’un autre côté, la Dr Fadli note qu’il y a une forme de honte, de culpabilité à faire de la médecine esthétique : « Je pense que les femmes devraient s’affranchir de tous les diktats et jugements pour faire exactement ce qu’elles veulent. C’est-à-dire des diktats de beauté si elles ne veulent pas faire de médecine esthétique évidemment, mais aussi des jugements des hommes et de la société en générale si elles en font. Dès qu’on parle d’acte de medecine esthétique, les hommes ont cette image de la femme supercifielle qui ne s’assument pas. Non ! On a juste envie d’être bien à notre façon, que ce soit avec ou sans botox. Tous les jours je me dis j’ai envie d'être la meilleure version de moi même, pas pour les autres, mais pour moi ».

Surtout qu’on est entourées de médecine esthétique : « Je suis sûre par exemple que Jennifer Lopez fait plein de petits actes depuis plusieurs années, qui restent très naturels et donc invisibles pour les non-professionnel·les ».

Alors évidemment qu’il y a derrière tout ça une injonction à la beauté et à la jeunesse, mais en connaissance de cause, on devrait avoir le droit de se sentir bien dans nos baskets en s’offrant une injection si c’est ce qu’on veut. Reste à savoir quels traitements existent et à quoi ils servent exactement.

L'acide hyaluronique

Effets : c’est ce qu’on appelle un filler, il attire et retient l’eau naturellement présente dans la peau pour redonner du volume là où on l’a perdu ou redessiner une bouche harmonieuse par exemple Zones : rides, sillons naso-géniens, pommettes, lèvres, nez… Composition : c’est une substance naturelle présente dans l’organisme, qui ressemble à un gel transparent - à savoir qu’il sera plus ou moins épais suivant la zone visée (lèvres, cernes, menton…) Durée : entre 6 mois et 1 an (et jusqu’à 18 mois pour certaines recettes très épaisses) Prix : environ 400 € le flacon Le mot de l’experte : « L’acide hyaluronique est super une arme thérapeutique naturelle ».

Le botox

Effets : c’est le seul traitement qui permet de traiter les rides d’expressions, mais sans effet volumateur. La toxine botulique agit sur la connexion entre les terminaisons nerveuses et le muscle, ce qui empêche le muscle de se contracter et donc de créer des rides. Zones : les muscles du visage qui peuvent créer des rides comme la ride du lion entre les sourcils ou les rides du front par exemple Composition : la toxine botulique n’est pas naturellement présente dans le corps, mais injecté en infime quantité, ce dernier l’élimine et crée de nouvelles connexions nerveuses Durée : entre 4 et 6 mois Prix : environ 400 € le flacon Le mot de l’experte : « Le botox ce n’est pas les lèvres ultra gonflées qu’on a pu voir sur certaines stars, on n’a jamais mis de botox dans les lèvres, on utilisait du collagène ou du silicone, qui sont des produits non résorbables donc aucune inquiétude aujourd’hui si on vous parle botox. »

Les fils tenseurs

Effets : ils vont tracter les tissus vers le haut pour repositionner les volumes (comme la queue de sourcil de Bella Hadid) ou rajeunir l’aspect de la peau Zones : l’ovale du visage, les pommettes, la queue du sourcils, le double menton, la pointe du nez pour la remonter Composition : ce sont des fils résorbables équipés de petits crans qui vont accrocher l’épiderme Durée : 18 mois, sachant que les fils commencent à se dégrader et être éliminés par l’organisme à partir de 6 mois-1 an mais stimulent la synthèse de collagène pour prolonger les effets Prix : de 800 à 2200 € suivant les zones et le type de fils Le mot de l’experte : « J’ai commencé les fils il y a 6-7 ans et au début le résultat n’était pas terrible et ne durait pas très longtemps ; j’ai repris depuis 2 ans, avec de nouveaux fils dotés d’une autre technicité, et là je vois vraiment la différence, mais ça ne sera jamais l’équivalent d’un lifting. »

La mésothérapie

Effets : une hydratation par l’intérieur pour donner un glow à la peau et la nourrir avec une cure de vitamines, sans remodeler le visage Zones : l’ensemble du visage Composition : c’est de l’acide hyaluronique non réticulé (c’est-à-dire qui ne reste pas dans l’organisme) et des vitamines injectées avec un pistolet micro-needling sans douleur associé à un soin à base de lumière LED de la NASA Durée : ce n’est pas un traitement durable mais il est conseillé de faire une cure de 3-4 séances 2x par an Prix : 540 € les 3 séances

Le skin booster

Effets : hydrater pendant plusieurs mois pour défatiguer et prévenir les signes de vieillissement de la peau sans effet volumateur Zones : l’ensemble du visage Composition : acide hyaluronique réticulé Durée : 6 mois avec deux séances espacées d’un mois puis une séance d’entretien tous les 6 mois Prix : 350 € la seringue Le mot de l’experte : « C’est un soin entre la mésothérapie et l’acide hyaluronique »

La médecine esthétique, ce n'est pas uniquement des injections

Il existe aussi des lasers resurfaçants (comme sur l'image) pour forcer la peau à se régénérer, booster la cicatrisation (des marques d’acné par exemple) et la production de collagène ; des lasers pour éliminer les tâches pigmentaires. On utilise aussi de la radiofréquence micro-aiguilles qui va chauffer la peau en profondeur pour stimuler la production de collagène, réduire les vergetures, un peu comme un fer à repasser ; ou encore des ultrasons focalisés à haute énergie, un peu comme une échographie sauf que les ondes vont converger et augmenter en température pour agir sur des profondeurs différentes et traiter le relâchement général du visage.

Bref, comme le dit la docteure Fadli : « la médecine esthétique c’est une prise en charge globale, avec différents traitements à combiner ». Et pour ça, on ne cherche pas conseil auprès des influenceuses (sorry) mais directement auprès des gens qui savent, comme ici.

Crédits photos : Pexels / Gustavo Fring - Instagram / @bellahadid

Cet article a été écrit par nos potes de Tapage. Le magazine pop et engagé qui vous sauce à base de style, culture, self-care et très bons conseils. Pour retrouver le meilleur de leurs idées, inscrivez-vous à leur newsletter juste ici.

Sarah Fadli a 42 ans, elle était donc aux premières loges quand les débuts de la médecine esthétique ont fait leurs dégâts sur ses aînées. « C’était le m’as-tu vu de l’élite, au lieu d’avoir une belle montre, les femmes avaient des lèvres disproportionnées. Les médecins tâtonnaient, utilisaient des produits qui n’étaient pas bons pour la peau comme le silicone, et malheureusement ça a donné une mauvaise image de la médecine esthétique ».

Heureusement depuis, la médecine a beaucoup évolué grâce aux nouvelles technologies, mais aussi à la nouvelle approche des médecins. « Aujourd’hui on veut accompagner les femmes et les hommes dans leur vie quotidienne, traiter leurs véritables mal-être en pratiquant une médecine qui respecte la morphologie des patient·es. Le but est de garder le plus longtemps possible une image extérieure en adéquation avec l’image intérieure, surtout qu’on est de plus en plus dynamique à 50 ans et plus. En revanche, on n’est pas là pour faire ressembler des femmes de 70 ans à une femme de 20 ans, il faut penser un faisceau de traitements pour accompagner dans le vieillissement sans métamorphoser ».

D’un autre côté, la Dr Fadli note qu’il y a une forme de honte, de culpabilité à faire de la médecine esthétique : « Je pense que les femmes devraient s’affranchir de tous les diktats et jugements pour faire exactement ce qu’elles veulent. C’est-à-dire des diktats de beauté si elles ne veulent pas faire de médecine esthétique évidemment, mais aussi des jugements des hommes et de la société en générale si elles en font. Dès qu’on parle d’acte de medecine esthétique, les hommes ont cette image de la femme supercifielle qui ne s’assument pas. Non ! On a juste envie d’être bien à notre façon, que ce soit avec ou sans botox. Tous les jours je me dis j’ai envie d'être la meilleure version de moi même, pas pour les autres, mais pour moi ».

Surtout qu’on est entourées de médecine esthétique : « Je suis sûre par exemple que Jennifer Lopez fait plein de petits actes depuis plusieurs années, qui restent très naturels et donc invisibles pour les non-professionnel·les ».

Alors évidemment qu’il y a derrière tout ça une injonction à la beauté et à la jeunesse, mais en connaissance de cause, on devrait avoir le droit de se sentir bien dans nos baskets en s’offrant une injection si c’est ce qu’on veut. Reste à savoir quels traitements existent et à quoi ils servent exactement.

L'acide hyaluronique

Effets : c’est ce qu’on appelle un filler, il attire et retient l’eau naturellement présente dans la peau pour redonner du volume là où on l’a perdu ou redessiner une bouche harmonieuse par exemple Zones : rides, sillons naso-géniens, pommettes, lèvres, nez… Composition : c’est une substance naturelle présente dans l’organisme, qui ressemble à un gel transparent - à savoir qu’il sera plus ou moins épais suivant la zone visée (lèvres, cernes, menton…) Durée : entre 6 mois et 1 an (et jusqu’à 18 mois pour certaines recettes très épaisses) Prix : environ 400 € le flacon Le mot de l’experte : « L’acide hyaluronique est super une arme thérapeutique naturelle ».

Le botox

Effets : c’est le seul traitement qui permet de traiter les rides d’expressions, mais sans effet volumateur. La toxine botulique agit sur la connexion entre les terminaisons nerveuses et le muscle, ce qui empêche le muscle de se contracter et donc de créer des rides. Zones : les muscles du visage qui peuvent créer des rides comme la ride du lion entre les sourcils ou les rides du front par exemple Composition : la toxine botulique n’est pas naturellement présente dans le corps, mais injecté en infime quantité, ce dernier l’élimine et crée de nouvelles connexions nerveuses Durée : entre 4 et 6 mois Prix : environ 400 € le flacon Le mot de l’experte : « Le botox ce n’est pas les lèvres ultra gonflées qu’on a pu voir sur certaines stars, on n’a jamais mis de botox dans les lèvres, on utilisait du collagène ou du silicone, qui sont des produits non résorbables donc aucune inquiétude aujourd’hui si on vous parle botox. »

Les fils tenseurs

Effets : ils vont tracter les tissus vers le haut pour repositionner les volumes (comme la queue de sourcil de Bella Hadid) ou rajeunir l’aspect de la peau Zones : l’ovale du visage, les pommettes, la queue du sourcils, le double menton, la pointe du nez pour la remonter Composition : ce sont des fils résorbables équipés de petits crans qui vont accrocher l’épiderme Durée : 18 mois, sachant que les fils commencent à se dégrader et être éliminés par l’organisme à partir de 6 mois-1 an mais stimulent la synthèse de collagène pour prolonger les effets Prix : de 800 à 2200 € suivant les zones et le type de fils Le mot de l’experte : « J’ai commencé les fils il y a 6-7 ans et au début le résultat n’était pas terrible et ne durait pas très longtemps ; j’ai repris depuis 2 ans, avec de nouveaux fils dotés d’une autre technicité, et là je vois vraiment la différence, mais ça ne sera jamais l’équivalent d’un lifting. »

La mésothérapie

Effets : une hydratation par l’intérieur pour donner un glow à la peau et la nourrir avec une cure de vitamines, sans remodeler le visage Zones : l’ensemble du visage Composition : c’est de l’acide hyaluronique non réticulé (c’est-à-dire qui ne reste pas dans l’organisme) et des vitamines injectées avec un pistolet micro-needling sans douleur associé à un soin à base de lumière LED de la NASA Durée : ce n’est pas un traitement durable mais il est conseillé de faire une cure de 3-4 séances 2x par an Prix : 540 € les 3 séances

Le skin booster

Effets : hydrater pendant plusieurs mois pour défatiguer et prévenir les signes de vieillissement de la peau sans effet volumateur Zones : l’ensemble du visage Composition : acide hyaluronique réticulé Durée : 6 mois avec deux séances espacées d’un mois puis une séance d’entretien tous les 6 mois Prix : 350 € la seringue Le mot de l’experte : « C’est un soin entre la mésothérapie et l’acide hyaluronique »

La médecine esthétique, ce n'est pas uniquement des injections

Il existe aussi des lasers resurfaçants (comme sur l'image) pour forcer la peau à se régénérer, booster la cicatrisation (des marques d’acné par exemple) et la production de collagène ; des lasers pour éliminer les tâches pigmentaires. On utilise aussi de la radiofréquence micro-aiguilles qui va chauffer la peau en profondeur pour stimuler la production de collagène, réduire les vergetures, un peu comme un fer à repasser ; ou encore des ultrasons focalisés à haute énergie, un peu comme une échographie sauf que les ondes vont converger et augmenter en température pour agir sur des profondeurs différentes et traiter le relâchement général du visage.

Bref, comme le dit la docteure Fadli : « la médecine esthétique c’est une prise en charge globale, avec différents traitements à combiner ». Et pour ça, on ne cherche pas conseil auprès des influenceuses (sorry) mais directement auprès des gens qui savent, comme ici.

Crédits photos : Pexels / Gustavo Fring - Instagram / @bellahadid

flèche up
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.
Nos derniers articles
Corps
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.