— Food
Essayez autre chose !
Des solutions pour limiter sa consommation d’avocats…
Des solutions pour limiter sa consommation d’avocats…

Limiter voire arrêter sa consommation de viande ✅ Limiter voire arrêter sa consommation de poisson ✅ Limiter voire arrêter sa consommation de lait animal ✅ Limiter sa consommation d’avocat : argrhrhrhfshgdfhs

L’avocat c’est THE fruit quand on veut être une personne healthy. Mais comme d'hab, ce qui paraît trop parfait cache souvent quelque chose de louche (snif). En l’occurrence, le vrai problème c’est la culture de l’avocat : elle consomme près de 500 milliards de litres d’eau par an, et est créée à partir de la déforestation illégale, notamment au Mexique et au Brésil. Ouais, c’est vraiment pas ouf. Exit donc les avocado toast en terrasse, et autre guacamole maison 4 fois par semaines, et hello les alternatives pour en consommer moins.

Faire pousser un avocatier

Si vous ne faites pas partie de la team qui fait crever toutes ses plantes au bout de deux semaines, la première solution peut être de faire pousser un avocatier chez soi ou dans son jardin. C’est super simple (mais long mdr) :

  • Retirez et nettoyez le noyau d’un avocat
  • Enfoncez-y 4 cures dents à peu près au milieu afin de pouvoir le poser sur en équilibre sur un verre rempli d’eau de manière à immerger uniquement sa moitié inférieure
  • Renouvelez l’eau tous les 1 à 2 jours
  • Au bout de 6 à 8 semaines, le noyau commence à se fendre et des racines poussent sous l’eau
  • Une tige apparaît et lorsqu’elle atteint environ 15 cm, coupez la moitié pour stimuler la pousse
  • Lorsque la tige atteint à nouveau 15 cm, plantez le noyau dans un pot en plein soleil avec un terreau riche en humus et assurez-vous que celui-ci soit toujours humide
  • Lorsque la tige atteint 30 cm, coupez les pointes avec les feuilles
  • (Si vous l’avez planté dehors et que la température descend en dessous de 10°C, rentrez-le à l’intérieur)

Puis, laissez faire la nature <3

Les alternatives nutritives et locales

Un avocat, c’est plein de bon gras et environ 220 calories. C’est donc un aliment super nutritif et plein de bonnes choses. Pour le remplacer vous pouvez par exemple :

Mélanger 100g d’épinards, 1 cuillère à soupe d’huile et 2 cuillères à soupe de graines de lin que vous pouvez mixer et tartiner style avocado toast (on ne va quand même pas abandonner nos habitudes de Youtubeuse beauté).

OU

Mélanger 100 g d’épinards, 100g de lentilles et 2 cuillères à soupe de graines de lin que vous pouvez mixer et tartiner également pour une texture plus proche de l'houmous que du pesto.

Ce qui est marrant c’est que ça reprend un peu la texture de l’avocat, mais ça soulage notre petite planète, qui souffre déjà pas mal en ce moment.

Attention, c’est comme tout, ne vous culpabilisez pas si vous souhaitez manger un bon avocat : essayez simplement d’en acheter qui proviennent d’un peu plus près de chez nous que l’Amérique Latine.

Crédit photos : Pexels / Lisa Fotios / Rachel Claire

L’avocat c’est THE fruit quand on veut être une personne healthy. Mais comme d'hab, ce qui paraît trop parfait cache souvent quelque chose de louche (snif). En l’occurrence, le vrai problème c’est la culture de l’avocat : elle consomme près de 500 milliards de litres d’eau par an, et est créée à partir de la déforestation illégale, notamment au Mexique et au Brésil. Ouais, c’est vraiment pas ouf. Exit donc les avocado toast en terrasse, et autre guacamole maison 4 fois par semaines, et hello les alternatives pour en consommer moins.

Faire pousser un avocatier

Si vous ne faites pas partie de la team qui fait crever toutes ses plantes au bout de deux semaines, la première solution peut être de faire pousser un avocatier chez soi ou dans son jardin. C’est super simple (mais long mdr) :

  • Retirez et nettoyez le noyau d’un avocat
  • Enfoncez-y 4 cures dents à peu près au milieu afin de pouvoir le poser sur en équilibre sur un verre rempli d’eau de manière à immerger uniquement sa moitié inférieure
  • Renouvelez l’eau tous les 1 à 2 jours
  • Au bout de 6 à 8 semaines, le noyau commence à se fendre et des racines poussent sous l’eau
  • Une tige apparaît et lorsqu’elle atteint environ 15 cm, coupez la moitié pour stimuler la pousse
  • Lorsque la tige atteint à nouveau 15 cm, plantez le noyau dans un pot en plein soleil avec un terreau riche en humus et assurez-vous que celui-ci soit toujours humide
  • Lorsque la tige atteint 30 cm, coupez les pointes avec les feuilles
  • (Si vous l’avez planté dehors et que la température descend en dessous de 10°C, rentrez-le à l’intérieur)

Puis, laissez faire la nature <3

Les alternatives nutritives et locales

Un avocat, c’est plein de bon gras et environ 220 calories. C’est donc un aliment super nutritif et plein de bonnes choses. Pour le remplacer vous pouvez par exemple :

Mélanger 100g d’épinards, 1 cuillère à soupe d’huile et 2 cuillères à soupe de graines de lin que vous pouvez mixer et tartiner style avocado toast (on ne va quand même pas abandonner nos habitudes de Youtubeuse beauté).

OU

Mélanger 100 g d’épinards, 100g de lentilles et 2 cuillères à soupe de graines de lin que vous pouvez mixer et tartiner également pour une texture plus proche de l'houmous que du pesto.

Ce qui est marrant c’est que ça reprend un peu la texture de l’avocat, mais ça soulage notre petite planète, qui souffre déjà pas mal en ce moment.

Attention, c’est comme tout, ne vous culpabilisez pas si vous souhaitez manger un bon avocat : essayez simplement d’en acheter qui proviennent d’un peu plus près de chez nous que l’Amérique Latine.

Crédit photos : Pexels / Lisa Fotios / Rachel Claire

flèche up
Nos derniers articles
Food
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.