— Make-up
Essayez autre chose !
Ce produit vous file peut-être des boutons
Ce produit vous file peut-être des boutons

Un jour, une mauvaise nouvelle. Comme une annonce d'Oliver Veran, un bouton sur le nez avant un date ou un rendez-vous chez le dentiste qui se termine par "il va falloir enlever vos dents de sagesse", on a découvert qu'un de nos produits make-up préférés était du genre à nous filer des boutons en loucedé. Bonne année.

Ce petit coquin, c'est le blush crème. Le produit miracle qui réveille le visage après une insomnie, remonte les pommettes fatiguées, apporte de la vie aux nez qui n'ont pas vu le soleil depuis 6 mois... Bref, notre go to depuis quelques années maintenant.

SAUF QUE, d'après la dermatologue Alexandra Snodgrass interrogée par Byrdie : "n'importe quel produit qui contient des produits comédogènes peut provoquer des boutons. Souvent, les formulations crème contiennent des ingrédients comédogènes ou qui provoquent de l'acné pour que la formule se fonde bien dans la peau".

Ça fait mal hein ? La bonne nouvelle c'est que, si vous n'avez pas de boutons à l'endroit ou vous appliquez votre blush, vous pouvez reprendre une activité normale, fermer cet article et continuer à vous tartiner de blush, ça ne vous concerne plus.

Les ingrédients à checker

En revanche, si vous avez des boutons sur les pommettes ou les joues, n'hésitez pas à regarder les ingrédients que contient votre blush. S'il contient certaines huiles genre coco, graine de lin, soja ou huile de palme ou encore des silicones, de la lanoline ou des huiles minérales qui n'ont pas leur pareil pour boucher les pores, c'est peut-être à cause de votre blush que vous avez des trainées de boutons sur le visage. Mais ce n'est pas non plus une obligation, même si l'ingrédient est comédogène, son dosage et votre sensibilité comptent pour beaucoup. Votre acné peut venir d'une autre cause genre vos hormones, une forte inflammation ou la capacité de pores à se boucher tous seuls comme des grands avec vos propres peaux mortes.

Pour savoir quoi faire, on vous conseille de lâcher votre blush une semaine - dix jours pour voir si vos boutons disparaissent. Si c'est le cas vous pouvez l'offrir à une copine à la peau sèche et vous tourner vers un blush crème sans ingrédient comédogènes ou un blush poudre (toujours sans ingrédients comédogènes) qui n'étouffera pas vos pores.

On ne résiste pas à l'envie de vous rappeler qu'un bon démaquillage est primordial et que laver ses pinceaux empêche d'avoir des boutons, même si c'est pénible. Et si votre pinceau est crade, n'hésitez pas à vous servir de vos doigts propres pour appliquer votre blush. C'est facile et c'est gratuit.

Crédits photos : Pexels / Rachel Claire / Ron Lach

Ce petit coquin, c'est le blush crème. Le produit miracle qui réveille le visage après une insomnie, remonte les pommettes fatiguées, apporte de la vie aux nez qui n'ont pas vu le soleil depuis 6 mois... Bref, notre go to depuis quelques années maintenant.

SAUF QUE, d'après la dermatologue Alexandra Snodgrass interrogée par Byrdie : "n'importe quel produit qui contient des produits comédogènes peut provoquer des boutons. Souvent, les formulations crème contiennent des ingrédients comédogènes ou qui provoquent de l'acné pour que la formule se fonde bien dans la peau".

Ça fait mal hein ? La bonne nouvelle c'est que, si vous n'avez pas de boutons à l'endroit ou vous appliquez votre blush, vous pouvez reprendre une activité normale, fermer cet article et continuer à vous tartiner de blush, ça ne vous concerne plus.

Les ingrédients à checker

En revanche, si vous avez des boutons sur les pommettes ou les joues, n'hésitez pas à regarder les ingrédients que contient votre blush. S'il contient certaines huiles genre coco, graine de lin, soja ou huile de palme ou encore des silicones, de la lanoline ou des huiles minérales qui n'ont pas leur pareil pour boucher les pores, c'est peut-être à cause de votre blush que vous avez des trainées de boutons sur le visage. Mais ce n'est pas non plus une obligation, même si l'ingrédient est comédogène, son dosage et votre sensibilité comptent pour beaucoup. Votre acné peut venir d'une autre cause genre vos hormones, une forte inflammation ou la capacité de pores à se boucher tous seuls comme des grands avec vos propres peaux mortes.

Pour savoir quoi faire, on vous conseille de lâcher votre blush une semaine - dix jours pour voir si vos boutons disparaissent. Si c'est le cas vous pouvez l'offrir à une copine à la peau sèche et vous tourner vers un blush crème sans ingrédient comédogènes ou un blush poudre (toujours sans ingrédients comédogènes) qui n'étouffera pas vos pores.

On ne résiste pas à l'envie de vous rappeler qu'un bon démaquillage est primordial et que laver ses pinceaux empêche d'avoir des boutons, même si c'est pénible. Et si votre pinceau est crade, n'hésitez pas à vous servir de vos doigts propres pour appliquer votre blush. C'est facile et c'est gratuit.

Crédits photos : Pexels / Rachel Claire / Ron Lach
flèche up
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.
Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.
Nos derniers articles
Make-up