— Food
Essayez autre chose !
Les aliments les plus sous-côtés du game (et les plus sur-côtés)
Les aliments les plus sous-côtés du game (et les plus sur-côtés)

Nutri-tion, ton univers impitoyaaable... Alors que certains produits tiennent le haut de l’affiche depuis des années, d’autres restent relégués au second rang alors qu'ils sont bourrés de nutriments en mesure de nous filer l’énergie de N’golo Kante, le teint glowy de Gigi Hadid et la santé de fer de Jane Fonda. Voici donc la liste des aliments qu’on a trop longtemps délaissés et ceux dont la hype n’est pas si méritée.

Level up

La nature fait bien les choses en matière de nutrition. Notre Terre regorge de pépites qui font du bien à notre corps et notre santé. Parmi cette grande régalade, on retrouve :

Du croquant : oubliez tout de suite cette vieille croyance qui estime que les graines ne sont réservées qu’aux oiseaux. Ces petites merveilles sont de véritables bombes nutritives riches en zinc, magnésium, acide gras et potassium. On mise donc sur les graines de lin, de tournesol ou encore de courge pour apporter une touche de salé et de texture à nos plats. Le plus ? Elles se consomment aussi en huile.

De la douceur : on aime le chocolat sur toutes ses formes et à chaque instant mais l’idéal reste le cacao cru doté de fer, de magnésium et même de fibres. C’est également un aliment avec un taux d’antioxydant très élevé tout comme la myrtille, petite baie dont on entend encore trop peu parler. Résultat ? Un teint frais, un système nerveux apaisé et un cerveau protégé.

Du iodé : "Oh bonne mer !" Nos eaux salées regorgent de nourriture saine et naturelle. Souvent boudées au profit du saumon, les sardines sont pourtant, elles aussi, bourrées de bons gras dont l’omega 3 (bon pour le cœur ! Oui la pub a fait son effet). Les crustacés sont également très nutritifs et constituent une très bonne source de vitamines B et C mais aussi de potassium, sélénium ou encore de fer. Enfin, les algues comme la spiruline ou le nori (team maki represent) sont de véritables trésors de la mer riches en antioxydants, en minéraux et en iode, élément essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde.

Thank you, next !

Ils squattent les assiettes des fit-girls, envahissent nos feeds Insta, pullulent dans les étals de nos magasins, font exploser notre livret A et pourtant, ces super aliments ne respectent pas leurs engagements. Bien qu’ils soient sains et alléchants, leur teneur en nutriments est souvent égale ou en dessous de celle de produits plus accessibles et surtout bien moiiiiiins onéreux. Sur le banc des accusés, on retrouve :

L’avocat : HOLY GUACAMOLE ! Le fruit star est certes chargé en vitamines, en fibres et en oligo-éléments mais sa production est énergivore à souhait et son empreinte carbone supérieure à celle du jet-privé de Kris Jenner. De plus, les huiles à base de graines locales sont tout aussi nutritives et bonne pour notre peau ainsi que notre body.

Les graines de chia : en parlant de graine, passons à la star des petits-déjeuners protéinés. Dans les faits, il faudrait en consommer plus de 100 grammes par jour pour constater de réels effets, ce qui est fortement déconseillé car cela provoquerait maux de ventre, corps plié en deux sur le canapé et tutti quanti... Elles sont aussi uniquement produites au Mexique, soit de l’autre côté de l’Atlantique alors que des pépites aux mêmes vertus comme les graines de chanvre se trouvent en abondance sur notre territoire.

Les baies d’açaï : on a tou.te.s liké la photo d’un bowl ultra-gourmand qui sentait bon la nourriture saine, le legging moulant, le soleil et le muscle galbé. Ces assiettes colorées sont souvent composées de ce fruit amazonien réputé pour ses nombreuses propriétés. Le problème est que, comme pour beaucoup de produits exotiques, le voyage en première classe n’altère certes pas leur aspect mais bien leurs bienfaits qui se retrouvent proche du zéro quand ces derniers sont posés dans les allées de notre supermarché. On dit même qu’un bon verre de vin rouge serait plus riche en antioxydants que ces petites baies, alors santé !

Les baies de goji : elles sont rouges, mignonnes, fripées, également anti-oxydantes mais surtout très coûteuses et voyageuses. Produites principalement en Chine, ces baies volent des kilomètres pour se retrouver dans nos assiettes alors que d’autres fruits, bien d’ici, savent aussi bien faire le taff’. En plus, il faudrait en manger en quantité industrielle pour observer de réels bénéfices et vu le prix au kilo, seul Elon Musk peut se le permettre.

Au final, chaque produit naturel possède ses propres vertus (plus ou moins concentrées) mais pour une alimentation saine et bénéfique, il n’y a qu’un secret : cuisiner, varier les saveurs, s’écouter et ne pas laisser la hype nous influencer.

Charlotte Médot

Crédits photos : Pexels / Polina Tankilevitch / Miguel Á. Padriñán

Level up

La nature fait bien les choses en matière de nutrition. Notre Terre regorge de pépites qui font du bien à notre corps et notre santé. Parmi cette grande régalade, on retrouve :

Du croquant : oubliez tout de suite cette vieille croyance qui estime que les graines ne sont réservées qu’aux oiseaux. Ces petites merveilles sont de véritables bombes nutritives riches en zinc, magnésium, acide gras et potassium. On mise donc sur les graines de lin, de tournesol ou encore de courge pour apporter une touche de salé et de texture à nos plats. Le plus ? Elles se consomment aussi en huile.

De la douceur : on aime le chocolat sur toutes ses formes et à chaque instant mais l’idéal reste le cacao cru doté de fer, de magnésium et même de fibres. C’est également un aliment avec un taux d’antioxydant très élevé tout comme la myrtille, petite baie dont on entend encore trop peu parler. Résultat ? Un teint frais, un système nerveux apaisé et un cerveau protégé.

Du iodé : "Oh bonne mer !" Nos eaux salées regorgent de nourriture saine et naturelle. Souvent boudées au profit du saumon, les sardines sont pourtant, elles aussi, bourrées de bons gras dont l’omega 3 (bon pour le cœur ! Oui la pub a fait son effet). Les crustacés sont également très nutritifs et constituent une très bonne source de vitamines B et C mais aussi de potassium, sélénium ou encore de fer. Enfin, les algues comme la spiruline ou le nori (team maki represent) sont de véritables trésors de la mer riches en antioxydants, en minéraux et en iode, élément essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde.

Thank you, next !

Ils squattent les assiettes des fit-girls, envahissent nos feeds Insta, pullulent dans les étals de nos magasins, font exploser notre livret A et pourtant, ces super aliments ne respectent pas leurs engagements. Bien qu’ils soient sains et alléchants, leur teneur en nutriments est souvent égale ou en dessous de celle de produits plus accessibles et surtout bien moiiiiiins onéreux. Sur le banc des accusés, on retrouve :

L’avocat : HOLY GUACAMOLE ! Le fruit star est certes chargé en vitamines, en fibres et en oligo-éléments mais sa production est énergivore à souhait et son empreinte carbone supérieure à celle du jet-privé de Kris Jenner. De plus, les huiles à base de graines locales sont tout aussi nutritives et bonne pour notre peau ainsi que notre body.

Les graines de chia : en parlant de graine, passons à la star des petits-déjeuners protéinés. Dans les faits, il faudrait en consommer plus de 100 grammes par jour pour constater de réels effets, ce qui est fortement déconseillé car cela provoquerait maux de ventre, corps plié en deux sur le canapé et tutti quanti... Elles sont aussi uniquement produites au Mexique, soit de l’autre côté de l’Atlantique alors que des pépites aux mêmes vertus comme les graines de chanvre se trouvent en abondance sur notre territoire.

Les baies d’açaï : on a tou.te.s liké la photo d’un bowl ultra-gourmand qui sentait bon la nourriture saine, le legging moulant, le soleil et le muscle galbé. Ces assiettes colorées sont souvent composées de ce fruit amazonien réputé pour ses nombreuses propriétés. Le problème est que, comme pour beaucoup de produits exotiques, le voyage en première classe n’altère certes pas leur aspect mais bien leurs bienfaits qui se retrouvent proche du zéro quand ces derniers sont posés dans les allées de notre supermarché. On dit même qu’un bon verre de vin rouge serait plus riche en antioxydants que ces petites baies, alors santé !

Les baies de goji : elles sont rouges, mignonnes, fripées, également anti-oxydantes mais surtout très coûteuses et voyageuses. Produites principalement en Chine, ces baies volent des kilomètres pour se retrouver dans nos assiettes alors que d’autres fruits, bien d’ici, savent aussi bien faire le taff’. En plus, il faudrait en manger en quantité industrielle pour observer de réels bénéfices et vu le prix au kilo, seul Elon Musk peut se le permettre.

Au final, chaque produit naturel possède ses propres vertus (plus ou moins concentrées) mais pour une alimentation saine et bénéfique, il n’y a qu’un secret : cuisiner, varier les saveurs, s’écouter et ne pas laisser la hype nous influencer.

Charlotte Médot

Crédits photos : Pexels / Polina Tankilevitch / Miguel Á. Padriñán
flèche up
Nos derniers articles
Food
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.