— Bien-être
Essayez autre chose !
Ce truc toxique doit sortir de nos têtes
Ce truc toxique doit sortir de nos têtes
Ciao et pas merci

"Ce jean ? Là il est trop serré, mais il m'ira nickel quand j'aurai perdu 5 kilos". Vous vous êtes déjà dit ça ? Alors vous êtes au bon endroit.

Bonjour bonjour. Aujourd'hui, on veut vous parler du skinny girl phenomenon. Comprenez "le phénomène de la meuf maigre", un truc théorisé sur TikTok par @gingergrinch dans cette vidéo.

" J'ai l'impression que j'ai vécu toute ma vie comme s'il y avait une meuf super mince à l'intérieur de moi qui allait finir par sortir un jour. Je vis toujours dans l'espoir, l'hypothèse et l'attente qu'un jour, je vais perdre du poids. Par exemple, quand j'essaye un jean un peu serré, je me dis "quand j'aurais perdu 5 kilos, il sera nickel". Chérie, jamais de la vie je n'ai perdu 5 kilos. Et c'est tellement triste que j'entretienne ce fantasme qu'un jour je serai forcément plus mince ".

Vous vous reconnaissez là dedans ? Nous aussi. Comme si le goal de notre vie, notre glow up ultime, consistait à être mince. Et qu'un beau jour, après une multitude de sacrifices au détriment de notre santé physique et mentale on allait y arriver et nous révéler. Une illusion totale qui nous fait culpabiliser, nous détester et beaucoup de mal à coups de régimes et frustrations diverses.

Et même si on n'a pas encore trouvé la recette magique pour se débarrasser des ces standards hautement toxiques, on trouve que d'en être conscient·e, c'est déjà pas mal. Alors non, vous ne serez pas plus heureux·se si vous faite 5 kilos de moins parce que vous vous trouverez un autre complexe juste après (au hasard).

Si le sujet vous intéresse, on vous conseille vivement d'aller faire un tour sur notre plateforme No Complex 2020, (qui est là pour déboîter les complexes, comme son nom l'indique), et de vous plonger dans Beauté Fatale de Mona Chollet (attention, risques de pics de colère dès la lecture des trois premières pages).

Crédits photos : Pexels / RF._.studio / Bankole Ade-Oni

Bonjour bonjour. Aujourd'hui, on veut vous parler du skinny girl phenomenon. Comprenez "le phénomène de la meuf maigre", un truc théorisé sur TikTok par @gingergrinch dans cette vidéo.

" J'ai l'impression que j'ai vécu toute ma vie comme s'il y avait une meuf super mince à l'intérieur de moi qui allait finir par sortir un jour. Je vis toujours dans l'espoir, l'hypothèse et l'attente qu'un jour, je vais perdre du poids. Par exemple, quand j'essaye un jean un peu serré, je me dis "quand j'aurais perdu 5 kilos, il sera nickel". Chérie, jamais de la vie je n'ai perdu 5 kilos. Et c'est tellement triste que j'entretienne ce fantasme qu'un jour je serai forcément plus mince ".

Vous vous reconnaissez là dedans ? Nous aussi. Comme si le goal de notre vie, notre glow up ultime, consistait à être mince. Et qu'un beau jour, après une multitude de sacrifices au détriment de notre santé physique et mentale on allait y arriver et nous révéler. Une illusion totale qui nous fait culpabiliser, nous détester et beaucoup de mal à coups de régimes et frustrations diverses.

Et même si on n'a pas encore trouvé la recette magique pour se débarrasser des ces standards hautement toxiques, on trouve que d'en être conscient·e, c'est déjà pas mal. Alors non, vous ne serez pas plus heureux·se si vous faite 5 kilos de moins parce que vous vous trouverez un autre complexe juste après (au hasard).

Si le sujet vous intéresse, on vous conseille vivement d'aller faire un tour sur notre plateforme No Complex 2020, (qui est là pour déboîter les complexes, comme son nom l'indique), et de vous plonger dans Beauté Fatale de Mona Chollet (attention, risques de pics de colère dès la lecture des trois premières pages).

Crédits photos : Pexels / RF._.studio / Bankole Ade-Oni
flèche up
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.
Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.
Nos derniers articles
Bien-être