— Bien-être
Essayez autre chose !
Les meilleures activités sportives à pratiquer en plein air
Les meilleures activités sportives à pratiquer en plein air

En septembre, le monde se divise en deux catégories : celle qui lâche une larme à l’idée de remettre une veste et celle qui ressort déjà sa collection de plaids en chantant Jingle bells. Pour couper la poire en deux et ne pas céder à la chouinerie ou à l'hibernation prématurée, on vous a préparé une liste d'activités pour se dépenser au grand air et profiter de la douceur de cet entre-deux.

Le yoga

La pratique bien-être par excellence. Grâce à elle, on se recentre sur soi, on reste à l’écoute de ses sensations et on se connecte avec les différents éléments qui nous entourent. Et entreprendre une connexion avec du parquet et un tapis, ce n’est pas fou... Alors on profite des derniers rayons pour faire des salutations au soleil dans un écrin de nature (un parc fait amplement l'affaire) afin d’apprécier chacune de ses postures avec chant des oiseaux et petite brise fraîche en supplément. De nombreux cours ont encore lieu dans les parcs, sur les bords de plage ou en forêt, alors namaste.

La corde à sauter (hé, hé)

Cette activité n’a que des atouts : elle est pratique, économique, efficiente et surtout, elle nous replonge dans nos souvenirs de cour de récré. Bon à l’époque, on avait un cardio à toute épreuve, une légèreté indéfinissable et surtout le temps de taper nos plus beaux tours pendant des heures. Mais rassurez-vous, l’exercice est tellement complet qu’il suffit de 15 minutes (à enchaîner ou à fractionner) pour ressentir et observer les effets positifs sur notre body. Pas étonnant que ça soit l’échauffement préféré des boxeur.se.s. Maintenant l’objectif c’est de tenir une minute... position un, deux.

Le roller

Là aussi c’est un grand classique de notre jeunesse, jadis (oui parce que ça date) on était à l’aise, confiant·e, on avait peur ni des chutes ni des bleus, mais le fait d’avoir dépassé le mètre cinquante à commencé à nous faire légèrement douter de nos capacités. Pourtant, quand on voit l’aisance inspirante de Queen Oumi Janta, ça donne très envie de ressortir nos coudières et notre casque pour rider le long des quais. On tire donc profit des conditions optimales offertes par l’été indien, pour se laisser tenter, se relancer, tomber parfois, se relever souvent et rouler. The mood is : they see me rollin', They hatin'.

Le frisbee

Sachez déjà que le fait de lancer cet objet volant est un sport qui s’appelle l’ultimate. Oui, ça fait un peu flipper (surtout quand on regarde les athlètes se projeter dans les airs, quitte à tomber violemment, pour récupérer le disque). Mais cette activité, c’est surtout l’occasion de bouger, de suer et de bien se marrer avec son ou ses +1. Pour kiffer pas besoin d’arbitre, juste d’une bonne équipe, d’un frisbee et d’un terrain de jeu assez vaste (on va éviter de gâcher la journée de quelqu’un hein).

La marche

C’est le grand classique, rapide, terriblement efficace et à la portée de la plupart d’entre nous. La marche procure de multiples bienfaits, elle fait travailler nos articulations, nos muscles, notre cœur mais aussi notre tête (si ça peut nous permettre de penser à autre que notre liste de courses, notre carnet de santé perdu depuis 5 ans ou notre réunion hebdomadaire, on prend). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de se bouger au minimum 30 minutes par jour. Donc on sort du métro un arrêt avant, on accompagne notre pote promener son chien, on délaisse le taxi ou on se lance carrément le défi de Léna (10 000 pas par jour) et notre corps nous remerciera.

Les sports d’équipe

Si comme vous des personnes de votre entourage sont bien décidées à profiter des derniers jours d'été, pourquoi ne pas organiser un match de foot, de basket ou de volley ? L’avantage quand on est amateur, c’est qu’on n’a pas besoin de beaucoup de matériel, juste d’un terrain adéquat, d’un ballon, d’une bonne paire de baskets et de beaucoup, beaucoup d’eau. Les bénéfices des activités sportives en groupe sont nombreux : cohésion, écoute, travail des réflexes, mais surtout une activation du corps tout en s’amusant. Bon et si vous n’êtes pas très à l’aise avec les règles de ces sports, vous pouvez toujours faire une balle aux prisonniers. Un véritable classique qui peut vous motiver mais aussi … détruire des amitiés (colonie de vacances, juillet 2007, on n’oubliera jamais).

Charlotte Médot

Crédits photos : Pexels / Laura Stanley / Katya Wolf

Le yoga

La pratique bien-être par excellence. Grâce à elle, on se recentre sur soi, on reste à l’écoute de ses sensations et on se connecte avec les différents éléments qui nous entourent. Et entreprendre une connexion avec du parquet et un tapis, ce n’est pas fou... Alors on profite des derniers rayons pour faire des salutations au soleil dans un écrin de nature (un parc fait amplement l'affaire) afin d’apprécier chacune de ses postures avec chant des oiseaux et petite brise fraîche en supplément. De nombreux cours ont encore lieu dans les parcs, sur les bords de plage ou en forêt, alors namaste.

La corde à sauter (hé, hé)

Cette activité n’a que des atouts : elle est pratique, économique, efficiente et surtout, elle nous replonge dans nos souvenirs de cour de récré. Bon à l’époque, on avait un cardio à toute épreuve, une légèreté indéfinissable et surtout le temps de taper nos plus beaux tours pendant des heures. Mais rassurez-vous, l’exercice est tellement complet qu’il suffit de 15 minutes (à enchaîner ou à fractionner) pour ressentir et observer les effets positifs sur notre body. Pas étonnant que ça soit l’échauffement préféré des boxeur.se.s. Maintenant l’objectif c’est de tenir une minute... position un, deux.

Le roller

Là aussi c’est un grand classique de notre jeunesse, jadis (oui parce que ça date) on était à l’aise, confiant·e, on avait peur ni des chutes ni des bleus, mais le fait d’avoir dépassé le mètre cinquante à commencé à nous faire légèrement douter de nos capacités. Pourtant, quand on voit l’aisance inspirante de Queen Oumi Janta, ça donne très envie de ressortir nos coudières et notre casque pour rider le long des quais. On tire donc profit des conditions optimales offertes par l’été indien, pour se laisser tenter, se relancer, tomber parfois, se relever souvent et rouler. The mood is : they see me rollin', They hatin'.

Le frisbee

Sachez déjà que le fait de lancer cet objet volant est un sport qui s’appelle l’ultimate. Oui, ça fait un peu flipper (surtout quand on regarde les athlètes se projeter dans les airs, quitte à tomber violemment, pour récupérer le disque). Mais cette activité, c’est surtout l’occasion de bouger, de suer et de bien se marrer avec son ou ses +1. Pour kiffer pas besoin d’arbitre, juste d’une bonne équipe, d’un frisbee et d’un terrain de jeu assez vaste (on va éviter de gâcher la journée de quelqu’un hein).

La marche

C’est le grand classique, rapide, terriblement efficace et à la portée de la plupart d’entre nous. La marche procure de multiples bienfaits, elle fait travailler nos articulations, nos muscles, notre cœur mais aussi notre tête (si ça peut nous permettre de penser à autre que notre liste de courses, notre carnet de santé perdu depuis 5 ans ou notre réunion hebdomadaire, on prend). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de se bouger au minimum 30 minutes par jour. Donc on sort du métro un arrêt avant, on accompagne notre pote promener son chien, on délaisse le taxi ou on se lance carrément le défi de Léna (10 000 pas par jour) et notre corps nous remerciera.

Les sports d’équipe

Si comme vous des personnes de votre entourage sont bien décidées à profiter des derniers jours d'été, pourquoi ne pas organiser un match de foot, de basket ou de volley ? L’avantage quand on est amateur, c’est qu’on n’a pas besoin de beaucoup de matériel, juste d’un terrain adéquat, d’un ballon, d’une bonne paire de baskets et de beaucoup, beaucoup d’eau. Les bénéfices des activités sportives en groupe sont nombreux : cohésion, écoute, travail des réflexes, mais surtout une activation du corps tout en s’amusant. Bon et si vous n’êtes pas très à l’aise avec les règles de ces sports, vous pouvez toujours faire une balle aux prisonniers. Un véritable classique qui peut vous motiver mais aussi … détruire des amitiés (colonie de vacances, juillet 2007, on n’oubliera jamais).

Charlotte Médot

Crédits photos : Pexels / Laura Stanley / Katya Wolf

flèche up
Nos derniers articles
Bien-être
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.