— Bien-être
Essayez autre chose !
Mieux vivre ses règles à la plage
Mieux vivre ses règles à la plage

Bonne nouvelle : apparemment le sang humain n’attire pas tant que ça les requins (ces messieurs-dames préfèrent le sang de phoque), vous pouvez vous baigner sur vos dix orteils.

Avoir ses règles lorsqu’on a prévu de passer une semaine au bord de la mer, ça ne fait pas rêver. Au lieu d’aller chercher des tutos sorcellerie impliquant des sacrifices de Tampax et des égorgements de serviettes à la pleine lune, lisez plutôt ça.

Boire beaucoup d’eau

Parce que l’eau, c’est la vie. Ça soulage des maux de tête, ça permet de se sentir moins ballonné.e et moins fatigué.e. Des symptômes qui, comme par hasard, ressemblent beaucoup à ceux qu’on peut croiser en période de règles. En plus de ça, qui dit plage dit souvent chaleur (à part dans le nord où le risque de déluge le 15 août existe) et qui dit chaleur dit hydratation obligatoire. Pour faire d’une pierre deux coups, vous pouvez aussi opter pour une tisane qui vous aidera à soulager vos douleurs de règles.

Se mettre (très) à l’aise

Le seul avantage de la plage lorsqu'on a ses règles ? Le sable brûlant qui agit comme une bouillotte sous les reins ou sur le ventre (on trouve le positif là où on peut). En revanche, il ne faut pas tomber dans l’effet inverse et crever de chaud (flemme des bouffées de chaleur). Alors on se trouve un chouette coin d’ombre genre le parasol de Mamie ou un arbre (ça n’empêche pas de mettre une crème avec SPF).

Ce n’est pas tout, vous pouvez aussi mettre un coussin (un bolster de yoga par exemple) sous vos pieds pour faciliter la circulation du sang et soulager votre dos qui prend cher durant cette période. Et pourquoi ne pas faire une série d’étirements ou de yoga (osef du regard des autres) ?

Bien choisir sa protection périodique

Ce qui est cool, c’est que désormais il y a pleins de nouvelles protections périodiques qui protègent la planète et notre santé, le tout, c’est de trouver celle qui vous correspond le mieux et qui soit mer-friendly (pas une serviette classique quoi).

Pour cela, vous pouvez opter pour un maillot de bain menstruel si vous n’avez pas un flux très abondant, comme celui-ci, ou celui-là. Si vous avez un flux abondant ou que vous n’avez tout simplement pas envie d’acheter un maillot, on a trouvé ces tampons éco-friendly et plus respectueux de notre santé, qui existent avec ou sans applicateur. La cup peut aussi être une bonne alternative.

PS : toutes les protections hygiéniques à insérer dans le vagin sont susceptibles de cause un choc toxique. Pour ne prendre aucun risque, le mieux reste les protections externes comme les serviettes, les culottes ou les maillots de bain menstruels.

Soulager les possibles irritations

Sel + eau + règles = un mélange vraiment pas fameux. Pour soulager tout ça, et rendre la vie plus facile à votre vulve, le mieux c’est d’aller se rincer directement après la baignade pour éliminer le sel et le sable. Aussi, lorsque vous quittez la plage, essayez de vous changer en enfilant une culotte menstruelle pour être au sec et limiter la prolifération de bactéries (si vous portez des tampons, n’oubliez pas de les changer régulièrement, et avec des mains propres).

Pour finir, le summum du flex, c’est d’appliquer un peu de baume vulve Baubo avant d’aller se coucher. Avec lui adieu les démangeaisons et les irritations (on a testé et c’est génial).

Crédits photos : Pexels / Dellon Thomas / Cottonbro

Avoir ses règles lorsqu’on a prévu de passer une semaine au bord de la mer, ça ne fait pas rêver. Au lieu d’aller chercher des tutos sorcellerie impliquant des sacrifices de Tampax et des égorgements de serviettes à la pleine lune, lisez plutôt ça.

Boire beaucoup d’eau

Parce que l’eau, c’est la vie. Ça soulage des maux de tête, ça permet de se sentir moins ballonné.e et moins fatigué.e. Des symptômes qui, comme par hasard, ressemblent beaucoup à ceux qu’on peut croiser en période de règles. En plus de ça, qui dit plage dit souvent chaleur (à part dans le nord où le risque de déluge le 15 août existe) et qui dit chaleur dit hydratation obligatoire. Pour faire d’une pierre deux coups, vous pouvez aussi opter pour une tisane qui vous aidera à soulager vos douleurs de règles.

Se mettre (très) à l’aise

Le seul avantage de la plage lorsqu'on a ses règles ? Le sable brûlant qui agit comme une bouillotte sous les reins ou sur le ventre (on trouve le positif là où on peut). En revanche, il ne faut pas tomber dans l’effet inverse et crever de chaud (flemme des bouffées de chaleur). Alors on se trouve un chouette coin d’ombre genre le parasol de Mamie ou un arbre (ça n’empêche pas de mettre une crème avec SPF).

Ce n’est pas tout, vous pouvez aussi mettre un coussin (un bolster de yoga par exemple) sous vos pieds pour faciliter la circulation du sang et soulager votre dos qui prend cher durant cette période. Et pourquoi ne pas faire une série d’étirements ou de yoga (osef du regard des autres) ?

Bien choisir sa protection périodique

Ce qui est cool, c’est que désormais il y a pleins de nouvelles protections périodiques qui protègent la planète et notre santé, le tout, c’est de trouver celle qui vous correspond le mieux et qui soit mer-friendly (pas une serviette classique quoi).

Pour cela, vous pouvez opter pour un maillot de bain menstruel si vous n’avez pas un flux très abondant, comme celui-ci, ou celui-là. Si vous avez un flux abondant ou que vous n’avez tout simplement pas envie d’acheter un maillot, on a trouvé ces tampons éco-friendly et plus respectueux de notre santé, qui existent avec ou sans applicateur. La cup peut aussi être une bonne alternative.

PS : toutes les protections hygiéniques à insérer dans le vagin sont susceptibles de cause un choc toxique. Pour ne prendre aucun risque, le mieux reste les protections externes comme les serviettes, les culottes ou les maillots de bain menstruels.

Soulager les possibles irritations

Sel + eau + règles = un mélange vraiment pas fameux. Pour soulager tout ça, et rendre la vie plus facile à votre vulve, le mieux c’est d’aller se rincer directement après la baignade pour éliminer le sel et le sable. Aussi, lorsque vous quittez la plage, essayez de vous changer en enfilant une culotte menstruelle pour être au sec et limiter la prolifération de bactéries (si vous portez des tampons, n’oubliez pas de les changer régulièrement, et avec des mains propres).

Pour finir, le summum du flex, c’est d’appliquer un peu de baume vulve Baubo avant d’aller se coucher. Avec lui adieu les démangeaisons et les irritations (on a testé et c’est génial).

Crédits photos : Pexels / Dellon Thomas / Cottonbro

flèche up
Nos derniers articles
Bien-être
Des cadeaux
toutes les semaines dans
votre boite mail
Vous rêvez de recevoir des produits comme vos influenceuses pref’ ? En vous inscrivant à notre newsletter, recevez dans votre boite mail une review 100% honnête sur un produit qu’on a testé et kiffé et le jeu-concours qui va avec, tous les dimanches à 21h pétantes. Prends ça, le blues du dimanche soir.

*Champs obligatoires

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour que vous receviez bien notre newsletter Boldie. Elle ne sera jamais ô grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, c’est par ici.